vendredi 7 septembre 2007

La diseuse de bonne aventure

On croit que c'est peut-être possible.
Mais on veut pas trop y croire quand même.
Si c'est bon, on veut bien y croire.
Mais si c'est trop bon, on y croit plus.

Vous désirez un avenir de rêve?

Alors j'ai deux secrets pour vous.

Premier secret:
Allez voir une diseuse de bonne aventure, de préférence Vietnamienne, et de préférence au Vietnam.

Deuxième secret:
Piocher les bonnes cartes...


Nous étions, ma secrétaire et moi, nous tournant les pouces sur le chantier en pleine après-midi, lorsque la mégère commence à me confier qu'il faudrait que j'aille voir une diseuse de bonne aventure que elle y va toutes les 2 semaines. Je lui répond que "non, je n'y crois pas. Je ne vois pas pourquoi mes mains traduiraient l'espèrance de mon compte en banque à dépasser le milliard (nous comptons en Dong bien évidemment), et que je connais déjà la dame de trèfle qui a piqué mon coeur..."
"Mais non mon petit Antoine", elle a pris pour habitude de materner tout le monde depuis sa montée de lait pour sa fillette, " il faut faire le tri dans ce qu'elles annoncent!"
"Ah bon?! ben .." m'interloquai-je moqueusement de savoir comment la prédiction serait correcte ou non.
"Vient je t'emmène, ça coute 30 000 dongs (1,5 euros)"
...
Nous voilà arrivés à bon port chez la "chiromancienne-cartomancienne-capillocultrice". La coiffeuse d'un cinquantaine de balais était entrain de s'apprèter en s'activant à faire mousser sa propre crinière. (Les coiffeuses jouent souvent à la coiffeuse quand les clients tardent). Par conséquent nous devons patienter au première étage. Après quelques marches j'entends une douce mélodie nasillarde qui annoncait le supplice du karaoké en salle d'attente. Assis par terre, un vieux maigrichon chantonnait des chansons à l'eau de rose auxquelles le parfum du shampoin provenant du rez-de-chaussée amorcait déjà la nausée.
Une demi-heure d'exaspération musicale a suffit pour que je veuille bien croire tout ce qu'on me dit pourvu que la vielle peau deigne estomper sa saudade à la fleur de lotus.

L'angoisse prend feu. Et si le surnaturel existait? Et si j'allais être dénudé par cette inconnue? Et si elle me prédisait vraiment mon inconnu? Et pourquoi je suis ici à vouloir connaître mon avenir? Et qui aurait pu prédire que je vienne au Vietnam me faire prédire ma destinée? Et qui je suis moi, en fait?
L'effet salle d'attente a bien fait fonctionner mon introspection. Juste ce qui faut pour être réceptif aux augures. Juste ce qu'il faut pour que l'énoncé vague puisse prendre un sens et créer espoirs et doutes.

Le chignon arrangée, les jambes croisées, en face de moi la dame me prie de lui montrer mes mains.
"Ah.. ouf, je suis quelqu'un de bien.."
"Je vis loin de mes parents, mais tout le monde m'aime. Même si je suis loin.." Jusque là tout va bien.
"Je veux être indépendant, j'ai un caractère autonome..." Un peu facile pour un expat.
" J'ai peut-être une soeur et un frère. Peut-être plus jeune? non?"
" Je vais monter ma boîte à 30 ans, et je vais me marrier. Elle aura 7 ans de moins que moi et sera française. J'aurai 2 beaux enfants, une fille et un garçon."
" Bien sûr je serai riche."
" Et naturellement je vivrai vieux" mais ça j'ai du temps, on verra plus tard.
...Mais...
" Je vais avoir un accident avec ma moto. Et ce dans les 3 mois à venir!"
"où? à la jambe? Ah bon? ".... merde! c'est sans doute la profécie de la dernière fois lorsque papa est allé voir une diseuse de bonne aventure qui revient! Zut j'y avais échappé la première fois! AHHHHHH !

Bon 1,5 euros, ça fait pas cher le compliment.

En repartant ma secretaire m'interrogea: alors? alors, est-ce vrai? .... ah, bon?... non?...ohh elle est pas très forte pour les étrangers...

Vous désirez un avenir de rêve? Pour les prédire il faut déjà les connaître. Imaginez vous prédire à une vietnamienne de 50 ans ce qui va lui arriver. Lui montrer fermement une carte en croyant dur comme fer que le 7 de pique ne trompe pas, elle va se remarier avec quelqu'un de 7 ans plus jeune qu'elle. Oseriez-vous imaginer ses rêves?

L'expérience ne m'a pas convaincu, mais m'a apporté mieux. J'ai réfléchi à ce que je voulais devenir, et ce que je voulais qu'on me prédise. Elle m'a apporté des envies.

1 commentaire:

Michèle a dit…

ben mets ton casque hein!!???!!