vendredi 12 octobre 2007

Le conteur de toilettes

Il était une fois dans de lointaines contrées odorantes, un jeune homme fringuant qui allait à l’aventure avec bravoure. Nul ne le connaissait mais sa renommée le devançait. « C’est le conteur » chuchotaient les bouches aux oreilles. « Le conteur de toilettes ? » répondait-on. Des « oh » des béatitudes poursuivaient la rumeur. « C’est donc lui… mais ? il n’a pas de lunette !?».
Il venait de loin, de très loin pour conter. Il savait tout dans son domaine, et quand il parlait un silence aseptisé l’écoutait. Il pouvait détailler chaque partie de son art durant des heures sans que quiconque l’interrompe.


C’est joli hein ? Ben en fait….. C’est mon métier.
Enfin au début j’étais compteur de toilettes et en tant expert expat j’ai vite gravi les échelons et suit devenu conteur de toilettes. Avant on me demandait : combien de toilettes ? Maintenant on me demande quel type de toilettes ? Et là je déballe ma science.
On peut gagner sa vie en comptant de toilettes ; si, si! Et même bien gagner.
Il suffit d’avoir la technique. Je vous soumets la mienne.

Utilisez au plus 2 doigts ; après on peut s’emmêler les pinceaux et ça se complique. Donc mon conseil de professionnel : au maximum 2 doigts pour débuter (un doigt par main de préférence). Après faites des paquets de 10, puisque ça se multiplie facilement (les débutants préfèreront l’addition). Regroupez donc vos paquets de toilettes en notant soigneusement leurs quantités et leurs qualités.

Attention : toilettes prend un « s » même quand on en compte qu’une. Ou bien il faut peut-être dire « un » toilette(s). Menfin ma technique de compter avec 2 doigts permet de surpasser le problème et de ne pas buter au premier en se posant des questions de français.

RE attention : ne pas compter des choux avec des carottes. Il y a toilettes et toilettes. Si à la fin de votre calcul vous trouvez 102 toilettes type A, 13 toilettes type B et 6 carottes, alors recommencez à compter pour trouver où sont les carottes.

D’où vient cette profession ? De France. Les français sont des compteurs de toilettes reconnus. Ils comptent mieux et savent bien recommencer à compter quand ils se trompent. Un français expert peut compter jusqu’à 700 toilettes par jour en recommençant 2 ou 3 fois. Au Vietnam les français montrent comment bien compter des toilettes. L’enseignement est difficile et demande beaucoup de rigueur : à une toilettes près c’est le drame. C’est un apprentissage long et rigoureux. Je conseille de faire math sup math spé suivit d’un bac plus 6, spécialisation architecture pour savoir au minimum de quelle toilette on parle.
Et oui car compter des justagerons est plus difficile que de compter des loukoums, car personne ne sait ce qu’est un justageron. C’est pareil pour les toilettes.
Mais pour devenir conteur de toilettes, cela requiert de l’expérience : ce qu’on nomme aussi « savoir-faire les toilettes ». Je sais à présent manager une équipe de compteur de toilettes, et ce n’est pas rien, il faut savoir ventiler les décomptes, sinon les emmerdes arrivent. Une bonne ventilation assure la pérennité de vos installations de comptage de toilettes. Forcément on rencontre des problèmes récurrents le fameux « récurage de toilettes » dans le jargon. Mais ne nous attardons pas sur l’aspect technique qui alourdirait l’énoncé.

Bon je reviens j’ai une nouvelle envie…

Bilan : Au Vietnam ne comptez pas trop sur les fruits et légumes.

1 commentaire:

So a dit…

Effectivement les fruits et légumes, c'est à double tranchants ... et les séquelles se font encore sentir ....

6. - un imodium et ça repart ... -