vendredi 18 mai 2007

Au menu ce soir

Le "Luong Son Quin", terrasse semi-couverte, donnant sur un semi-boulevard, refoule d'odeurs à 100m. Mais avant, les néons roses et verts (jaunes et bleus sur l'autre rue) ouvrent l'appétit autant que la fumée du petit animal que le cuistot s'amuse à faire tourner à la broche sur le trottoir. L'a-t-on plumé ou pelé? Il a quattre pattes c'est évident, il ne pèse pas plus lourd qu'un chat mais à plutôt le gabarit d'un lévrier nain. La truffe cramoisie et les yeux grillés m'empèchent de déterminer précisément. En tout cas c'est un canidé, c'est sûr. Ou peut-être un léporidé bâtard. Le boucher entame la post-vivisection. Le monstre n'a ni été saigné, ni dépecé. Je fais peur à la petite fille avec mes yeux plus exorbités que jamais. On m'invite à rentrer. L'aversion que j'ai pour ce fumet n'arrive pas à dépasser ma bonne éducation (merci maman) qui me vaut l'honneur d'être attablé seul face à un comptoir où 5 guichetiers tamponnent et encaissent les 150 couverts comme à la poste. Mon dieu! pensent-t-ils que le spectacle m'a ouvert l'appétit? Vais-je devoir honorer le prilivège d'avoir la double ratio du convive blanc ? Je zieute les maigres cacahuètes, auxquelles je suis allergique, et ma Saïgon Beer Lager, comme roue de secours pour engloutir quelques bouchées. Les 20 serveurs s'exstasient déjà de ne pas pouvoir me parler et me fournissent une carte complètement en Viet. Et là tout commence.
Mise à part la jeune femme qui compatie en bridant doucement ses yeux, les gens s'esclaffent.
D'un coup je comprends combien est ancré dans leur peau ce sourire moqueur, lorsqu'il n'est pas formel, rieur mais toujours respectueux.
Ca parle, ça grouille. Les lézards sur le mur en face se font rôtir doucement à la chaleur des néons multicolores et ricanent à savoir lequels d'entre eux finira dans mon assiette.

Profitons de l'interactivité du blog pour jouer un petit peu et savoir ce que je (v)ais mangé. Relier les plats correspondants. (Tout ceci est véridique sinon sans intéret)

1. Ca sau ----------------------------A. Crocodile grillé
2. Da dieu ---------------------------B. Kangooroo
3. Kangaroo -------------------------C. Autruche
4. French fries ----------------------D. Un cornet de frites
5. Ngoc duong tiem thuoc bac -------E. Pénis de boeuf sauté aux eaux médicinales chinoises
6. De com lan bot chien------------- F. Grillon
7. Ran Ham Sa ---------------------G. Serpent braisé à la citronelle.

Réponses en commentaires.

Je ne sais pas comment on dit "bon appétit" en Viet. Une chose est sure, on l'emploie souvent... pour se motiver.

Bilan = j'ai tout mangé.

8 commentaires:

clopinette a dit…

kangaroo=kangooroo

Romjé a dit…

On veut les photos !

JB a dit…

Je soupçonne que l'orthographe des plats ne soit pas la bonne... car Google ne renvoie rien. ;D

Berk.

Thomas a dit…

J'ai comme une envie irrépressible de dire que "french fries" correspond à "cornet de frites", mais il pointe en moi le doute inavouable que j'avoue céans d'un piège roublard digne d'un Viet, à la suite de quoi je vais jouer la sécurité en annonçant que "De com lan bot chien = Pénis de boeuf sauté aux eaux médicinales chinoises, impair, noir et manque".

En tout cas, il semble bien que les Viet ont le sens de l'humour, à défaut de celui de l'odorat ; j'ai bon ?

Benoit a dit…

toutoutout vous saurez tout sur le ... menu.
tout ça pour nous parler d'une jolie "jeune femme (...) bridant doucement les yeux"..
piballe sous gravier, ça se dit comment au pays du Lac ?

Michèle a dit…

wouhouh woua wouah, brrrrr t'as pas été malade ?

Olivier Ducloux a dit…

ptain sympa le blog ! et jolie prose.... on veut des photos !

Edwige a dit…

En tant qu'habitante du pays des KANGOUROUS, je ne peux pas m empecher de remarquer que le mot kangooroo n'existe plus:
"Le nom de kangourou dérive du nom « gangurru » désignant le kangourou gris dans la langue aborigène guugu yimidhirr. Il fut transcrit en « Kangooroo or Kanguru » par James Cook en 1770." (extrait de http://fr.wikipedia.org/wiki/Kangourou)

Mais je n'ai toujours pas compris pourquoi on l'ecrivait kangaroo en Anglais alors qu on le prononce de la meme maniere en francais...

Sinon, felicitations pour ton blog Antoine, j aime ta maniere d ecrire: ca me donne en v.i.e. d'y revenir:)